• Adoptée depuis 9 mois.

    //Point de vue de Kérénisse//

     

    Il me regarde des ses grands yeux ronds et noisettes.

    De face, son visage a des traits anguleux, de jolis dénivelés, avec des creux et des bosses taillées à la serpe. J'adore contempler les dégradés de couleurs, les changements de tons de son pelage soyeux. Son petit nez qui remue sans cesse. Il me fixe sans bouger (exit son petit nez), le menton bien relevé, le port altier. On le croirait moulé dans ... je ne sais pas, un bout de perfection. Je le vois perché sur ses deux petites papattes avant, des patounes adorables et douces, munies de griffes acérées qui font (un peu trop souvent) des trous dans mes vêtements quand il joue. "Il est parfait!" comme a dit la vétérinaire. Enfin pleinement adulte, un parfait petit sujet, un amour de 1,952 kilogs. Assis comme ça à me juger, me jauger, je sais ce qu'il pense, ce qu'il veut. Je le comprends, je ressens tout ce qui vient de lui. On dirait vraiment une petite boule de poils grise vue sous cet angle.

    Adoptée depuis 9 mois.

    Puis d'un seul coup, vif comme un lapin (c'est un lapin...) il s'étire vers moi. Oui oui "s'étire" et pas "s'avance". Ses pattes arrières n'ont pas bougées d'un millimètre, mais son corps s'est étiré, tendu vers moi, la tête penchée en avant, toutes moustaches dehors. Il exige, espère, requiert ma main autour de son visage, comme un besoin viscéral. Besoin de sentir mon odeur, besoin de se sentir protégé. Il blotti son museau au creux de ma paume, et pendant qu'il se laisse aller à mes caresses, j'examine son adorable petit corps, qui une fois tendu laisse dévoiler ses cuisses musclées, ses os si fins mais si durs.

    On se comprend, on se connait par cœur l'un et l'autre sur le bout des doigts. Il sait ce que je viens chercher, et je sais ce qu'il attend de moi.

    Et pourtant.

    Et pourtant j'aime tellement le taquiner, l'embêter gentiment, lui faire plein de caresses, câlins et jeux, le tripoter dans tout les sens, passer tout mes gentils caprices sur lui.

     

    //Point de vue de Déforauge//

    Je vois tout le temps Maman au travers des barreaux de ma cage. Je l'aime énormément. Je suis toujours au chaud, je mange des choses délicieuses, et j'adore aller dehors. Sur le balcon,je peux courir, dormir ou encore observer mon territoire. Mais ce que je préfère c'est me vautrer derrière le gros pot de fleur du citronnier ! Je suis dans mon petit coin à moi, je me roule, je regarde Maman vaquer dans la maison, je suis tellement bien. Je me sens heureux, en sécurité, le ventre au soleil. C'est une bonne journée habituelle entre nous deux, j'aime quand tout va bien au quotidien.

    Adoptée depuis 9 mois.

    Ma Maman est formidable. Elle a les cheveux bleus, j'aime beaucoup cette couleur, elle me rappelle le ciel. Il y a 9 mois de cela, le 4 Octobre 2015 exactement, elle est venue me chercher. Maman n'était pas seule, son amie SoHyeon était avec elle ! Elles nous ont regardés (moi et d'autres bébés lapins) dans la vitrine, mais Maman n'a très vite eu d'yeux que pour moi, comme je n'ai eu d'yeux que pour elle. J'ai eu très peur au début, le voyage a été effrayant, je ne connaissais aucune odeur ! Mais ma Maman et son amie étaient très prévenantes, je sentais leur gentillesse à travers leurs voix et leurs gestes.

    J'ai beaucoup grandi depuis. Je n'ai pas très bien compris ce qu'a dit la vétérinaire sur mon poids, mais je sais que depuis le sol, quand je me redresse sur mes pattes arrières, j'arrive presque aux genoux de Maman ! (Enfin je dis "presque" car en vérité il doit manquer 10 bons centimètres...) Vous avez vu comme je suis grand hein ?! Quand j'étais bébé je tenais sans difficulté sur l'épaule de ma Maman; maintenant je glisse, ça me chagrine un peu mais bon ... Je préfère être grand et fort pour la défendre ! Elle si gentille avec moi, tout les jours elle me donne des morceaux de pomme, c'est ce que je préfère manger au monde ! Je trouve ça tellement délicieux la pomme, c'est si sucré si vous saviez !

    Adoptée depuis 9 mois.

    Et pourtant des fois Maman m'embêter ! Quand je me repose allongé sur ma petite cabane, elle vient m'attraper pour me faire des câlins ! Et elle n'y va pas de main morte ! Elle embrasse mon bedon, mes pattes arrières, mes pattes avants, elle joue avec ma petite queue touffue, elle "croque" mes oreilles, elle m'embrasse la truffe ... Bref TOUT y passe ! Maman moi je me reposais voyons !

    Et quand elle m'emmène chez Grand-Père et Grand-Mère c'est pire ! Eux aussi m'embrassent partout à tout va ! Je vais finir par m'user à force si vous continuez de m'embrasser et de me caresser tellement !!! Mais j'adore aller là-bas car il y a un grand jardin et je peux courir autant que je veux ! Enfin avec Maman à côté bien sûr. Elle surveille que je ne mange rien de mauvais, et je préfère quand elle est là. Ma Maman je n'ai qu'elle au monde, je l'aime de tout mon cœur, quand elle n'est pas là j'ai peur; elle me rassure beaucoup.

    Adoptée depuis 9 mois.

    //Point de vue de Kérénisse et Déforauge//

    Bon il est minuit, une fois de plus j'ai envie de câlins, allons chercher mon Petit Prince !

    Aaah Maman vient vers moi ! Vite vite je me redresse ! Je sais qu'elle va me prendre dans ses bras et m'emmener sur son lit.

    Ses grandes oreilles sont bien dressées, il guette le moindre son. Je sais ce qu'il va faire, je le connais tellement que l'adaptation de mes gestes est devenue instinctive. Il va nifler partout en faisant le tour du lit et une fois rassuré, il va venir vers moi chercher des caresses.

    Je sais que Maman veut des câlins, mais je dois d'abord vérifier que tout va bien ! Je ne veux pas qu'elle soit en danger je dois la protéger ! Je cours partout et je sens tout, sans oublier l'oreiller, mais je ne sens que son odeur rassurante. Je peux revenir près d'elle et m'installer tranquillement.

    Il a replié ses papattes sous lui, sur mon lit.Je commence à la caresser, le grattouiller, l'embrasser, le masser. Je sais exactement ce qu'il aime, quels gestes lui plaisent. Je caresse son museau, je grattouille son tout petit front, je caresse son dos à rebrousse-poils. Je sens son petit corps musclé. C'est fou comme il a grandit.

    Adoptée depuis 9 mois.

    J'aime beaucoup les caresses de Maman. Sa main fait pile la taille de mon visage, j'adore m'y blottir, je m'y sens tellement en sécurité.. C'est l'odeur la plus rassurante du monde pour moi. Je me détends tellement que j'ai envie de dormir ... Et du coup je grince des dents. Maman aussi fait ça quand elle dort, alors je l'imite; nous grinçons des dents ensemble.

    Je l'aime tellement. C'est magique de réaliser qu'on a façonné un petit être à son image, de comprendre que vous êtes la personne la plus importante de son monde. Plus que ça : que vous êtes SON univers. Qu'il compte chaque jour sur vous, pour tout et pour n'importe quoi. Qu'il vous aime plus que tout, et que tout cet amour réciproque se ressent à tel point que parfois j'en pleure de bonheur. Comme il est magique d'avoir au creux de sa main, au creux de ses bras, un petit être qui vous aime autant. Ah il grince des dents ! Il ne pas tarder à s'endormir, et comme il n'aime pas dormir hors de sa cage, il va se réveiller brusquement tout excité en voulant jouer.

    Huummm... Je me sens tellement bien j'ai sommeil... Maman et ses beaux cheveux bleus sont à coté de moi. Son visage est tout près du mien, elle me regarde des ses grands yeux ronds et noisettes. Ses mains ont chaudes et ses caresses incessantes, je suis complètement détendu. Mais je n'aime pas dormir en dehors de ma cage ! Non hop hop hop je me relève ! Maman va comprendre !

    Tendu comme une corde, il est prêt à jouer. Je gratte mes ongles rapidement sur les draps, je fais bouger mes mains dans tout les sens. C'est un de nos petits jeux. Il court après, il gratte partout en grognant. J'adore quand il grogne ! Il est adorable. Je finis de le fatiguer un peu. Puis après je vais le remettre dans sa maison pour la nuit. Mine de rien, une bonne demi-heure vient de s'écouler. 30 minutes de bonheur.

    Adoptée depuis 9 mois.

    Je commence à fatiguer, Maman le sait. Alors je m'arrête, je m'assois et je la regarde, j'ai envie qu'elle me ramène dans ma cage, je sais qu'elle va comprendre rien qu'en voyant mon regard. Je fais pareil après nos balades dans le jardin, quand je suis trop fatigué. Maman ramène-moi ! Elle me soulève tendrement, une main sur les côtes, l'autre sous les fesses. Comme un petit fauteuil. Un petit fauteuil de Roi. Comme tout les soirs, avant de me déposer dans ma maison, elle va rester quelques instants debout dans la pièce et nous allons nous regarder les yeux dans les yeux, nous allons nous parler.

    Je suis debout, je tiens mon petit miracle dans les bras. Il est calme, il ne bouge pas, pour le moment ses grandes pattes musclées sont au repos. Je regarde sa frimousse, ses bajoues, ses moustaches, si yeux si brillants et ses oreilles douces. D'un seul regard, je comprends tout ce qu'il pense et tout ce qu'il ressent. Je t'aime.

    Oui Maman a beau m'embêter quelques fois, elle est toujours là pour moi. Pour me nourrir, pour jouer, et surtout pour me donner de l'amour. Je ne serais rien sans elle. Son visage est si près du mien, elle va m'embrasser sur le museau, me dire qu'elle m'aime, et me déposer pour la nuit.

    Je t'aime Déforauge.

    Je t'aime Maman !

    Je le libère en écartant doucement les bras.

    Je saute doucement dans ma litière, et je me retourne une dernière fois pour souhaiter une bonne nuit à Maman. Ce fut une bonne journée, j'ai encore été très heureux, comme toujours. Et demain sera une nouvelle journée encore pleine d'amour avec elle.

    Je regarde mon Petit Prince, et je vais au lit. Je n'éteins pas tout de suite, j'aime le regarder encore un peu, je n'en ai jamais assez de lui, jamais assez de minutes pour le contempler. On se regarde et on communique toujours. Ma vie ne serait rien sans toi, sans toi à mes côtés pour m'aider à surmonter tout ce qu'il m'arrive au quotidien.

     

     

     

    On pourrait penser que c'est moi qui ai adopté Déforauge. Qu'il n'est rien d'autre "qu'un animal à charge". Pourtant c'est lui qui me sauve chaque jour, qui me sauve de tout.

    Car contrairement à ce que vous pouvez pensez, ce n'est pas moi moi qui l'ai adopté. Certainement pas.

    C'est lui. Mon lapin m'a adoptée depuis 9 mois.

     

    Adoptée depuis 9 mois.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :